Infos & réservations

04 84 25 02 68

00 33 4 84 25 02 68

Lun.Ven 9h - 20h / Sam.Dim 9h - 18h

Focus sur les transatlantiques vers le Brésil

0

Les traversées transatlantiques font partie de la légende de la marine. Initialement destinées au commerce ou à la communication, les croisières transatlantiques sont devenues, au fil du temps, une forme de voyage à part entière. Les compagnies maritimes proposent chaque année plusieurs itinéraires. Cette année, cap sur le Brésil.

Le Christ rédempteur sur le mont Corcovado

Le Christ rédempteur sur le mont Corcovado

UNE TRAVERSÉE HISTORIQUE

A l’origine, les transatlantiques n’avaient rien d’une partie de plaisir. Principalement utilisée pour les échanges entre Europe et l’Amérique, les paquebots qui faisaient la liaison étaient de simples moyens de transport.

Puis, des compagnies comme Cunard ou la Compagnie Générale Transatlantique ont changé la donne et ont longtemps rivalisé pour offrir à leurs passagers les traversées les plus luxueuses et les plus rapides. Puis ces navires ont dû laisser place à des moyens de transport plus rapides comme l’avion.

Néanmoins, ces traversées n’ont rien de commun et permettent de partir dans le sillon des plus grands explorateurs. La plus célèbre des liaisons étant celle reliant l’Europe du Nord aux Etats-Unis et plus particulièrement Southampton à New-York qui est encore effectuée épisodiquement.

Désormais, une grande partie des Compagnies de croisière comme COSTA ou MSC effectue des transatlantiques chaque année. L’avantage proposé par ces dernières par rapport à leurs homologues américains comme RCCL ou Norwegian est d’inclure un vol en package avec la croisière.

DESTINATION BRÉSIL

A la fin de la saison estivale en Europe, entre octobre et décembre, un certain nombre de navires vont passer l’hiver dans des régions où la température est plus clémente. Ils se trouveront au large des Bahamas, de Cuba ou navigueront dans les eaux chaudes des Caraïbes ou de la partie sud de l’Amérique.

En l’occurrence, pour l’année 2017, certains itinéraires vont vous permettre de rejoindre le Brésil via l’océan atlantique. Les départs s’effectueront de différentes villes d’Europe du Sud comme Barcelone, Marseille ou Gênes à destination de plusieurs ports d’attache au Brésil comme Salvador de Bahia, Recife ou l’inénarrable Rio De Janeiro.

Vous aurez donc la joie de découvrir ce pays haut en couleur, berceau de la samba et de la capoeira. Vous vous baignerez dans les eaux turquoise qui bordent le long de la mythique plage de Copacabana ou vous grimperez au sommet du Corcovado et admirerez la statue du Christ Rédempteur.

Une danseuse de Samba

Une danseuse de Samba

La plage de Copacabana

La plage de Copacabana

Une démonstration de Capoeira

Une démonstration de Capoeira

PRENDRE SON TEMPS

Avec l’océan à perte de vue, les croisières transatlantiques s’adressent aux personnes qui désirent prendre leur temps, se détendre et profiter des installations des navires pendant la traversée. Il est évident que ce genre d’itinéraire n’est pas fait pour les croisiéristes qui s’ennuient au bout de deux jours en mer.

Après avoir effectué une ou deux escales vers les Canaries, vous vous élancerez pour une traversée de 5 à 6 jours consécutifs en mer, tout dépend de votre lieu d’arrivée au Brésil. Vous aurez donc tout le loisir de découvrir les différentes activités disponibles sur votre bateau.

Toutefois, les navires d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les liners d’antan et les compagnies maritimes rivalisent d’ingéniosité pour proposer des divertissements pendant les jours en mer. Avec entre autres, les boutiques, les piscines, le théâtre, le casino, les installations sportives, il est certain que vous ne verrez pas le temps passer.

Vous l’aurez compris, une croisière transatlantique est un voyage hors du commun que les compagnies maritimes ne proposent que deux fois par an. De quoi faire durer la belle saison en profitant d’un voyage d’exception !

Cliquez-ici pour découvrir nos croisières transatlantiques vers le Brésil

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]
Partager cet article

Laisser un commentaire